Le Réveil Lozère 25 novembre 2020 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

L’agropastoralisme : des interrogations sur la Pac

Après le succès du séminaire qui s’est tenu à Ax-les-Thermes début octobre, sur le thème de l’agropastoralisme et de sa place dans la future Pac, explications avec Catherine Rocher sur le sujet.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Après le succès du séminaire qui s’est tenu à Ax-les-Thermes début octobre, sur le thème de l’agropastoralisme et de sa place dans la future Pac, explications avec Catherine Rocher sur le sujet.
Après le succès du séminaire qui s’est tenu à Ax-les-Thermes début octobre, sur le thème de l’agropastoralisme et de sa place dans la future Pac, explications avec Catherine Rocher sur le sujet. - © Marion Ghibaudo/Illustration

L’agropastoralisme joue un rôle important dans les massifs et l’arc méditerranéen entre autres, ont rappelé les experts. Une filière agricole malmenée par les récentes réformes de la Pac et qui ne sait pas à quelle sauce elle sera mangée pour la future Pac, alors que les négociations en trilogue sur le sujet sont dans leur phase active.
Si la déclinaison 2014-2020 avait vu une réorientation des aides de la Pac qui auraient dû bénéficier d’avantage à l’agropastoralisme, les conclusions tirées au terme de ces six années ne sont pas si glorieuses. Un sujet de préoccupation bien actuel qui a donc conduit l’association des chambres d’agriculture des Pyrénées (Acap) à tenir un séminaire sur le sujet début octobre, à Ax-les-Thermes.
Élus régionaux, départementaux et nationaux étaient conviés à participer aux débats portant notamment sur les surfaces pastorales et de leur importance dans le monde agricole français. « Il est nécessaire de mieux les prendre en compte dans la future Pac » était le message que le monde agricole souhaitait faire passer lors de ces deux jours.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Nous avons eu l’agréable surprise de voir les Français présents aux achats

explique Cassandre Matras, responsable de projets au sein de l’Idele.