Le Réveil Lozère 02 juin 2022 a 11h00 | Par Agrapresse en collaboration avec le Réveil Lozère

L'aide à l'alimentation animale ouverte pour les élevages de l'Hexagone

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Dans le cadre du plan de résilience face aux conséquences de la guerre en Ukraine, le guichet de l'aide à l'alimentation animale a ouvert lundi 30 mai sur le site de FranceAgriMer et les demandes doivent être déposées avant le 17 juin à 14 heures. Alors que la guerre fait flamber les cours des matières premières de l'aliment pour bétail, « ce dispositif vise à compenser une partie des surcoûts d'alimentation animale des exploitations agricoles et piscicoles », rappelle l'organisme public. Doté d'une enveloppe de 308,5 millions d'euros, ce premier volet s'adresse aux exploitants basés en France continentale (hors Corse et outre-mer), pour la période du 16 mars au 15 juillet. D'après un communiqué du ministère de l'Agriculture, il « pourrait bénéficier à plus de 100 000 éleveurs dès cet été », avec des montants variant « entre 1 000 et 35 000 euros par exploitation ». Ce volet sera complété par deux autres dispositifs (un pour l'outre-mer et la Corse, un pour les élevages en intégration) pour un total de 489 millions d'euros, précise la Rue de Varenne. Deux conditions sont nécessaires pour bénéficier de l'aide : avoir « au moins 3 000 EUR de charges d'alimentation sur la période de référence », et afficher un « taux de dépendance à l'alimentation animale d'au moins 10 % » (charges d'aliment divisées par les charges d'exploitation totales du dernier exercice). Ce ratio permet aussi de fixer le montant de l'aide.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

À chaque attaque, tous les éleveurs doivent pouvoir accéder aux tirs de défense simples, voire renforcés, sans entrave

défend Claude Font, référent loup pour la FNO (éleveurs ovins, FNSEA).