Le Réveil Lozère 14 avril 2021 a 09h00 | Par LM

L’allocation exceptionnelle de remplacement reste mobilisable

Alors que le dispositif exceptionnel d’allocation de remplacement demeure ouvert, y compris pour motif de garde d’enfant à domicile, la MSA lance un service en ligne pour simplifier l’obtention d’arrêt de travail dérogatoire.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Alors que le dispositif exceptionnel d’allocation de remplacement demeure ouvert, y compris pour motif de garde d’enfant à domicile, la MSA lance un service en ligne pour simplifier l’obtention d’arrêt de travail dérogatoire.
Alors que le dispositif exceptionnel d’allocation de remplacement demeure ouvert, y compris pour motif de garde d’enfant à domicile, la MSA lance un service en ligne pour simplifier l’obtention d’arrêt de travail dérogatoire. - © Marion Ghibaudo/Illustration

« L’allocation pour financer le remplacement des exploitants agricoles empêchés de travailler du fait de l’épidémie de Covid-19 reste mobilisable pendant toute la durée de l’état d’urgence sanitaire », a rappelé le ministère de l’Agriculture dans un communiqué le 6 avril. D’un montant maximum de 112 euros par jour, cette aide a été créée en avril 2020 lors du premier confinement, puis réactivée le 30 octobre à l’occasion du deuxième confinement.
Peuvent en bénéficier « les exploitants qui font l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile ou bien qui sont parents d’un enfant de moins de 16 ans ou d’une personne en situation de handicap faisant lui-même l’objet d’une telle mesure ». De fait, les exploitants contraints de rester à la maison pour garder leurs enfants – vu la fermeture des crèches et établissements scolaires – peuvent la solliciter, souligne le ministère dans le communiqué. Peuvent aussi la solliciter les non-salariés agricoles « arrivant sur le territoire français suite à un déplacement pour motif impérieux », ajoute la MSA dans un communiqué le 8 avril.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.