L'Eure Agricole Et Rurale 28 juin 2022 a 08h00 | Par Thierry Guillemot

L’art du bien-être partagé entre hommes et animaux.

Au Gaec des Deux Rives, dans l’Eure, Patricia, Laurence, Manuel et Benoît cultivent l’art du bien-être. Bien-être des femmes et des hommes conjugué au bien-être animal. Le 9 mars dernier, en collaboration avec BouMatic, ils ont ouvert les portes de leur outil.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
L’escorteur, barrière poussante et raclante, pour une aire d’attente toujours propre et une salle de traite préservée.
L’escorteur, barrière poussante et raclante, pour une aire d’attente toujours propre et une salle de traite préservée. - © DR.

« Je suis très sensible au confort des animaux. C’est indispensable pour le niveau de production laitière, mais aussi pour garder des vaches en bonne santé, ce qui signifie moins de frais vétérinaires », résume Manuel Gavelle. Cette approche, il la partage avec chacun des membres du Gaec pour les mêmes objectifs humains : moindre pénibilité des taches, moins de stress, gain de temps avec en dénominateur commun le volet économique. Petit tour de   [...]

 

� Lire la suite sur le site L'Eure Agricole Et Rurale

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.