Le Réveil Lozère 19 mai 2021 a 09h00 | Par AgraPresse

L'Efsa confirme les risques liés au dioxyde de titane

Abonnez-vous Reagir Imprimer

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) estime dans un avis publié le 6 mai que le colorant E171 ou dioxyde de titane, ne peut plus être considéré comme sûr en tant qu'additif alimentaire. En réponse à une demande de la Commission européenne l'Efsa a mis à jour son évaluation de la sécurité de cet additif qu'elle avait réalisée en 2016, en se basant sur de nouvelles preuves scientifiques et données sur les nanoparticules. Conclusion : les experts scientifiques n'ont « pas pu exclure les problèmes de génotoxicité après la consommation de particules de dioxyde de titane. Après une ingestion orale, l'absorption des particules de dioxyde de titane est faible, mais elles peuvent s'accumuler dans l'organisme ». Ce colorant est utilisé dans de nombreux produits alimentaires comme les pâtisseries et des plats cuisinés (soupes, bouillons, sauces...). Sur la base de cet avis, la Commission européenne devrait prochainement proposer aux États membres de retirer l'autorisation du dioxyde de titane. En octobre 2020, invoquant le caractère carcinogène probable de l'E171, le Parlement européen s'était opposé au projet de règlement de la Commission modifiant la définition et les spécifications de cet additif alimentaire pour continuer à en autoriser la mise sur le marché.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Plus que le problème du prix, moi ce qui me préoccupe en tant que commerçant, c’est la disponibilité de certains produits dans les mois qui viennent

a alerté le 14 septembre sur l’antenne d’Europe 1, le PDG de Système U Dominique Schelcher.