Le Réveil Lozère 23 octobre 2019 a 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

L'élevage à l'herbe important pour l'homme

La chambre d'agriculture organisait vendredi dernier une conférence sur l'élevage. L'objectif affiché était de pouvoir donner des arguments aux acteurs du monde agricole.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Nicole Soulenq, diététicienne et nutritionniste, est intervenue sur la place de la viande dans notre alimentation.
Nicole Soulenq, diététicienne et nutritionniste, est intervenue sur la place de la viande dans notre alimentation. - © Aurélie Pasquelin

Journée traditionnellement réservée aux membres élus, la session automnale de la chambre d'agriculture 2019 s'est voulue plus ouverte, la chambre lozérienne organisant l'après-midi une conférence pour tous. Intitulée « L'élevage à l'herbe, bon pour les hommes, les animaux et la planète », elle a réuni une petite centaine de personnes. « En organisant des concours, des comices, en ouvrant ses portes, le monde agricole lozérien entend bien aller vers le public pour communiquer, indique Julien Tufféry, vice-président de la chambre. Pourtant, nous entendons de nombreuses phrases à l'encontre de la viande. Face à cela, les agriculteurs sont souvent démunis. »
« Nous nous devions de réagir en amenant des arguments afin que les agriculteurs puissent répondre intelligemment avec des arguments indémontables », ajoute Christine Valentin, présidente de la chambre d'agriculture. Pour cela, les responsables de la chambre consulaire avaient invité trois spécialistes qui ont chacun pu aborder un point relatif à l'élevage. Nicole Soulenq, diététicienne et nutritionniste, est ainsi venue parler de la place de la viande dans l'alimentation humaine, Jérôme Pavie, chef du service fourrages et pastoralisme à l'Institut de l'élevage, a traité de l'intérêt agronomique des prairies et Benoît Nougadère-Duprat, responsable du Pact enjeux sociétaux au sein d'Interbev Occitanie a pu intervenir sur le bien-être animal en élevage.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1531, du 24 octobre 2019, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.