Le Réveil Lozère 05 octobre 2022 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

L'entretien du parcellaire au coeur de la journée machinisme de la FD Cuma

Mercredi 21 septembre, la fédération des Cuma de Lozère a organisé sa traditionnelle journée machinisme, sur le site du nouveau hangar de la Cuma du Valdonnez, à Saint-Étienne-du-Valdonnez, avec comme thème l'entretien du parcellaire.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Marion Ghibaudo

La profession agricole est confrontée en cette année 2022 à une situation économique mondiale inédite entraînant, entre autres, des hausses très importantes sur les coûts des matériels. Les agriculteurs sont, par ailleurs, confrontés à de multiples enjeux : gain de temps, qualité et confort de travail mais également optimisation des matériels. Cette journée a été l'occasion de voir en exposition des matériels de différentes marques permettant d'intervenir pour les chantiers d'entretien des parcelles : broyeurs, gyrobroyeurs, épareuses, robot de broyage... Mais également des matériels pour réaliser les chantiers de clôture (enfonce pieux, dérouleuse de grillage et barbelé, cloueur à gaz...). Les matériels de clôture ont été mis en démonstration sur le site, tout l'après-midi, pour le plus grand bonheur des visiteurs, venus nombreux profiter d'un rayon de soleil et de conseils dispensés sur place par les professionnels.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.