Le Réveil Lozère 10 novembre 2020 a 09h00 | Par YG

L’épizootie d’influenza aviaire « s’emballe » en UE, la France en alerte

Le 5 novembre, le gouvernement a relevé le niveau de risque d’influenza aviaire à « élevé » dans 46 départements. L’épizootie s’accélère en Europe, en pleine saison des migrations.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La carte des zones à risque dit "élevé".
La carte des zones à risque dit "élevé". - © Ministère de l'Agriculture

Devant « l’emballement de la dynamique d’infection » par l’influenza aviaire en Europe, le gouvernement relève le niveau de risque pour cette maladie à « élevé » dans 46 départements, via un arrêté paru au Journal officiel du 5 novembre. Ces départements correspondent aux couloirs de migration des oiseaux sauvages et dessinent de larges bandes à l’ouest et à l’est de la France. Dans ces secteurs, ainsi que dans les zones à risque particulier (ZRP, c’est-à-dire les « zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs »), les éleveurs de volailles doivent notamment claustrer leurs animaux ou les protéger par des filets, tandis que les lâchers de gibiers à plumes sont interdits.
Y sont aussi prohibés les rassemblements d’oiseaux (concours par exemple) et l’utilisation d’appelants pour la chasse. Le reste du territoire hexagonal est maintenu au niveau « modéré » : la surveillance y reste obligatoire. La décision de relever le niveau de risque a « été prise après information des professionnels des filières avicoles et de la fédération nationale des chasseurs et consultation de l’Office français de la biodiversité », précise le ministère de l’Agriculture dans un communiqué le 5 novembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Nous avons eu l’agréable surprise de voir les Français présents aux achats

explique Cassandre Matras, responsable de projets au sein de l’Idele.