Le Réveil Lozère 21 juillet 2021 a 11h00 | Par Eva DZ

L'équilibre est assuré malgré la crise

Fin juin, la coopérative Jeune montagne a organisé son assemblée générale. L'occasion de faire le point sur une année 2020 « bien singulière » selon le président, Gilbert Cestrières.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Fin juin, la coopérative Jeune montagne a organisé son assemblée générale. L'occasion de faire le point sur une année 2020 « bien singulière » selon le président, Gilbert Cestrières.
Fin juin, la coopérative Jeune montagne a organisé son assemblée générale. L'occasion de faire le point sur une année 2020 « bien singulière » selon le président, Gilbert Cestrières. - © Eva DZ

2020 avait pourtant bien débuté pour Jeune montagne, mais la crise sanitaire et l'instauration d'un confinement au printemps ont perturbé ce bon démarrage comme l'a expliqué le président, Gilbert Cestrières. « Après un premier trimestre de bonne facture, nous avons craint une chute des ventes lors du premier confinement mais heureusement, l'été a corrigé les pertes du chiffre d'affaires des mois d'avril et mai et l'automne a été plutôt favorable aussi. Finalement, la baisse de notre activité hors domicile a été compensée par une consommation accrue des ménages », explique le président de Jeune montagne.

« Bravo aux équipes ! »
« Je l'ai dit à l'ensemble des équipes, Jeune montagne, grâce à eux, a réalisé une belle performance car rien n'était gagné d'avance ! Les restaurants étaient fermés de longs mois, les rayons à la coupe fermés aussi ou restreints. Il n'empêche, les ménages ont augmenté leur consommation de nos produits et se sont fait plaisir en achetant plus souvent de l'aligot, en choisissant du Laguiole AOP, une chance pour nous », détaille le président.
Au final, le bilan de l'année est à l'équilibre et le chiffre d'affaires 2020 égale celui de 2019 : « Je le répète, c'est une vraie performance étant donné le contexte ! », se réjouit Gilbert Cestrières qui précise que les stocks sont restés à un niveau normal et que les ventes de lait ont été stabilisées. En 2020, les 73 producteurs de la coopérative ont produit 16 millions de litres de lait, une tendance à l'identique par rapport aux années précédentes. « Nous redoutions de ne pouvoir transformer l'ensemble du lait collecté du fait de la restriction de nos débouchés. Nos vaches, elles, n'arrêtent pas de produire ! Mais cela n'a pas été le cas, nous avons pu valoriser l'ensemble du lait de nos producteurs, grâce à l'implication de toutes nos équipes », poursuit le président.
Ces comptes à l'équilibre sont le résultat de l'adaptation de la politique commerciale de la coopérative qui pourra donc maintenir « un bon niveau de ristourne » à ses producteurs. « En avril 2020, nous n'aurions jamais pensé finir l'année comme cela », a souligné le président qui a félicité l'ensemble des équipes de la coopérative.
En 2021, la coopérative Jeune montagne espère concrétiser un certain nombre de projets. Le premier d'entre eux est de maintenir le niveau de résultat, et déjà les tendances des deux premiers trimestres sont prometteuses... Ce qui va permettre à la coopérative de continuer les investissements en cours notamment sur le site de Laguiole où près de 10 millions d'euros vont être déboursés pour réaliser un nouvel atelier de fabrication de l'aligot de l'Aubrac.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.