Le Réveil Lozère 04 mars 2020 a 09h00 | Par David Laisney

L’ergonomie en nette progression

Les derniers développements opérés par les constructeurs sur les chargeurs télescopiques profitent au confort d’utilisation.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le pare-brise se prolongeant au-dessus de l’assise est adopté par de plus en plus de marque, comme ici chez Dieci.
Le pare-brise se prolongeant au-dessus de l’assise est adopté par de plus en plus de marque, comme ici chez Dieci. - © Dieci

Pour travailler en tout confort et sécurité, la conception de la cabine des chargeurs télescopiques doit conjuguer facilité d’accès, visibilité et bonne ergonomie. La hauteur du plancher par rapport au sol est importante pour les chauffeurs contraints de descendre régulièrement du poste de conduite. Sur ce point, les modèles à cabine surbaissée sont les plus agréables, mais ils présentent l’inconvénient d’une moins bonne visibilité que les variantes standard. Pour éviter les accidents, les poignées de maintien doivent être judicieusement placées, afin de s’agripper aisément et d’avoir trois points d’appui (une main et deux pieds, ou deux mains et un pied sur la machine). Les marches doivent, elles, être bien disposées et suffisamment adhérentes. Le confort à bord repose, chez la plupart des constructeurs, sur deux éléments  : la qualité du siège et la suspension de flèche. Le chauffeur ne peut pas pleinement compter sur les pneumatiques qui, gonflés aux alentours de 3 bars, absorbent moins bien les à-coups que ceux des tracteurs disposant d’un plus grand volume d’air. Les italiens Dieci et Merlo se distinguent avec leur cabine à suspension hydropneumatique. Cette solution présente un réel intérêt, mais engendre en contrepartie un surcoût.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les milliers d’hectares de la Vallée de la Marne ainsi que quelques secteurs de l’Aube sont particulièrement touchés par ce champignon qui aime l’humidité et la chaleur

confirme Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV) et co-président du Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).