Le Réveil Lozère 14 avril 2021 a 10h00 | Par Pierre Garcia

L'Isara coordinatrice d'un projet de transition agroécologique à l'échelle européenne

L'Isara, école d'ingénieurs agronomes basée à Lyon, devient coordinatrice du projet AE4EU pour un développement de l'agroécologie à l'échelle européenne. Ambitieux, ce projet vise à développer, sur les trois prochaines années, les recherches et les échanges entre agriculteurs sur ce sujet d'avenir.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
L'Isara, école d'ingénieurs agronomes basée à Lyon, devient coordinatrice du projet AE4EU pour un développement de l'agroécologie à l'échelle européenne. Ambitieux, ce projet vise à développer, sur les trois prochaines années, les recherches et les échanges entre agriculteurs sur ce sujet d'avenir.
L'Isara, école d'ingénieurs agronomes basée à Lyon, devient coordinatrice du projet AE4EU pour un développement de l'agroécologie à l'échelle européenne. Ambitieux, ce projet vise à développer, sur les trois prochaines années, les recherches et les échanges entre agriculteurs sur ce sujet d'avenir. - © Isara

Démarré en janvier 2021 et prévu pour durer trois ans, le projet AE4EU (pour « agroecology for Europe ») doit permettre une transition réussie vers l'agroécologie par le développement, à long terme, d'actions communes au niveau européen dans la recherche, l'innovation, la formation et l'éducation. Il s'appuie sur un réseau européen de douze partenaires d'horizons divers*.

Associer acteurs publics et privés
Les douze partenaires européens ont défini six objectifs pour ce projet AE4EU. Le premier : renforcer les liens entre les acteurs concernés en analysant le développement de l'agroécologie à travers l'Europe pour mieux mettre en relation les parties prenantes. Il s'agira ensuite de développer des compétences et des méthodes pour mettre en place des infrastructures et des living labs**, avec une approche multidisciplinaire. Des financements supplémentaires seront par ailleurs débloqués afin de soutenir une coopération renforcée des financeurs publics et privés au niveau national et européen. Quatrième objectif : mettre en place une plateforme européenne d'échanges en agroécologie avec une diversité d'acteurs pour faciliter l'échange de connaissances. Le projet AE4EU visera par ailleurs à favoriser l'intervention des politiques publiques en identifiant les cadres politiques existants pour l'agroécologie avant de proposer des recommandations. Enfin, il s'agira de définir une feuille de route pour le développement d'un partenariat européen ambitieux avec la mise en réseau, la connexion et l'innovation adaptée au territoire dans un environnement de co-création.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.