Le Réveil Lozère 29 juin 2022 a 15h00 | Par Marion Ghibaudo

L'ONF veut une connaissance plus fine des forêts lozériennes

Dans le sud de la France, l'ONF a engagé un vaste programme de modélisation des forêts publiques à l'aide d'un outil innovant : la technologie Lidar. Une technologie qui va servir à mieux comprendre la forêt. La Lozère est l'un de ses premiers champs d'essai.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Dans le sud de la France, l'ONF a engagé un vaste programme de modélisation des forêts publiques à l'aide d'un outil innovant : la technologie Lidar. Une technologie qui va servir à mieux comprendre la forêt. La Lozère est l'un de ses premiers champs d'essai.
Dans le sud de la France, l'ONF a engagé un vaste programme de modélisation des forêts publiques à l'aide d'un outil innovant : la technologie Lidar. Une technologie qui va servir à mieux comprendre la forêt. La Lozère est l'un de ses premiers champs d'essai. - © ONF

« La technologie Lidar va nous donner une image à l'instant T de la forêt lozérienne », explique Séverine Delorme, cheffe de pôle aménagement - service bois à l'ONF Lozère. Cette fine visualisation va permettre d'explorer de nombreux enjeux, en lien notamment avec l'état de santé de la forêt lozérienne, le changement climatique et ses conséquences sur les arbres, etc. « Les données récoltées vont favoriser une gestion plus fine de nos forêts », a détaillé Séverine Delorme. Des données qui seront ensuite réutilisées lors de la création des plans de gestion, notamment, qui courent généralement sur 15 à 20 ans. « Auparavant, pour en savoir où étaient les 350 forêts gérées par l'ONF en Lozère, les agents menaient des campagnes de comptage sur des parcelles définies. Le Lidar va permettre une vision macro de nos forêts, car chaque arbre va être mesuré, nous pourrons vérifier la densité des forêts, le tout fait de façon homogène sur l'ensemble de la forêt ». De plus, il est prévu que ces mesures soient effectuées tous les 8 à 10 ans, ce qui devrait permettre des plans de gestion affinés, à terme. « Avec les changements climatiques, il devient difficile de prévoir le comportement de la forêt à trop long terme », soupire la chef de pôle aménagement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.