Le Réveil Lozère 02 octobre 2019 a 12h00 | Par Apal

L’opération paille touche à sa fin

Suite à l’épisode de grêle du mois de juin dernier, l’association pour la promotion de l’agriculture lozérienne avait organisé une opération paille afin de venir en aide aux sinistrés. Aujourd’hui, l’opération est presque terminée. Ceux qui veulent encore profiter de l’aide doivent se faire connaître avant le 15 octobre.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Apal

Mi-septembre les dernières livraisons de paille commandées par l’Apal ont eu lieu sur les exploitations. Cette opération de solidarité menée conjointement avec le conseil départemental et le conseil régional aura permis de venir en aide aux sinistrés de l’épisode de grêle du 15 juin dernier. Il avait alors occasionné beaucoup de dommages sur plusieurs exploitations dans les alentours de Goudard.
Le conseil départemental et le conseil régional s’étaient rapidement mobilisés en s’engageant à débloquer des enveloppes pour prendre en charge pour chacun un tiers du coût du transport.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1528, du 3 octobre 2019, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.