Le Réveil Lozère 23 septembre 2020 � 09h00 | Par RM

L’UE appelle Londres à respecter ses engagements internationaux

Alors que le Royaume-Uni ne souhaite pas retirer son projet de loi qui remet en cause l’accord signé il y a un an avec l’UE, la présidente de la Commission européenne a appelé une énième fois Londres, le 16 septembre lors du discours sur l’état de l’Union, à respecter ses obligations internationales.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Alors que le Royaume-Uni ne souhaite pas retirer son projet de loi qui remet en cause l’accord signé il y a un an avec l’UE, la présidente de la Commission européenne a appelé une énième fois Londres, le 16 septembre lors du discours sur l’état de l’Union, à respecter ses obligations internationales.
Alors que le Royaume-Uni ne souhaite pas retirer son projet de loi qui remet en cause l’accord signé il y a un an avec l’UE, la présidente de la Commission européenne a appelé une énième fois Londres, le 16 septembre lors du discours sur l’état de l’Union, à respecter ses obligations internationales. - © Thomas Haley

Malgré les appels répétés de la Commission européenne à l’endroit du Premier ministre britannique Boris Johnson concernant le retrait du projet de loi sur le marché intérieur, en particulier le protocole Irlande-Irlande du Nord, le Royaume-Uni continue de faire la sourde oreille. Face à cet entêtement, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à l’occasion de son discours sur l’état de l’Union devant le Parlement européen le 16 septembre, a notamment appelé le Royaume-Uni à respecter ses obligations internationales. « Il est impossible de modifier unilatéralement l’accord de retrait, de l’ignorer ou de cesser d’en appliquer les dispositions. C’est une question de droit, de confiance et de bonne foi », a-t-elle affirmé. Et d’ajouter en citant l’ancienne Première ministre britannique Margaret Thatcher : « Le Royaume-Uni ne viole pas les traités. Ce serait mauvais pour la Grande-Bretagne, mauvais pour les relations avec le reste du monde et mauvais pour tout futur traité commercial. » Une pression européenne qui pour l’instant n’est pas d’une grande efficacité puisque le texte sur le marché intérieur a reçu l’approbation, le 15 septembre, de la Chambre des communes (chambre basse du Parlement du Royaume-Uni), par 340 votes contre 263, en attendant l’examen des amendements et leur vote prévu le 22 septembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression