L'Oise Agricole 31 juillet 2021 a 12h00 | Par Alix Pénichou, Agra

L'urgence d'un «sujet extrêmement envahissant»

Une mission d'information parlementaire consacrée aux plantes exotiques envahissantes constate le manque de moyens et de résultats. Les députés veulent multiplier par dix les crédits dédiés.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le Buddléia de David originaire de Chine, aussi appelé Arbre aux papillons, est particulièrement abondante le long de la vallée de la Somme et de l'Oise.
Le Buddléia de David originaire de Chine, aussi appelé Arbre aux papillons, est particulièrement abondante le long de la vallée de la Somme et de l'Oise. - © Pixabay

Elles se reproduisent en nombre, ont une capacité de croissance et un pouvoir couvrant élevés, s'adaptent à toutes conditions climatiques, se régénèrent malgré les coupes, et peuvent même être allopathique, en empêchant la pousse de ses concurrentes par l'émission de substances chimiques. Ce ne sont pas des monstres, mais presque. Les plantes invasives, désormais désignées comme plantes exotiques envahissantes (PEE), sont un fléau national. Jusqu'à 10 % des 1 379   [...]

 

� Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.