Le Réveil Lozère 27 janvier 2022 a 12h00 | Par JG

La baguette à 29 centimes chez Leclerc sème la discorde

La polémique ne faiblit pas après l’annonce d’un prix de la baguette bloqué à 0,29 € dans les magasins Leclerc. Le distributeur s’abrite derrière l’argument du pouvoir d’achat. Les producteurs, meuniers et boulangers fulminent.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La polémique ne faiblit pas après l’annonce d’un prix de la baguette bloqué à 0,29 € dans les magasins Leclerc. Le distributeur s’abrite derrière l’argument du pouvoir d’achat. Les producteurs, meuniers et boulangers fulminent.
La polémique ne faiblit pas après l’annonce d’un prix de la baguette bloqué à 0,29 € dans les magasins Leclerc. Le distributeur s’abrite derrière l’argument du pouvoir d’achat. Les producteurs, meuniers et boulangers fulminent. - © Gabriel Omnes/Archives

La passe d’armes entre Christiane Lambert et Michel-Édouard Leclerc n’en finit pas. Par médias interposés, la présidente de la FNSEA et le distributeur s’écharpent sur le blocage du prix de la baguette à 29 centimes pendant six mois dans les magasins Leclerc. L’annonce faite par Michel-Édouard Leclerc, le 11 janvier, a provoqué la colère des céréaliers, meuniers et boulangers qui lui reprochent de « brader » son pain en pleine inflation des prix du blé, de l’énergie et du transport. « Honte à lui, au moment où les prix des matières premières flambent et où la loi Égalim 2 impose la répercussion » au consommateur, avait réagi dans la foulée Christiane Lambert sur Twitter. Avant de revenir quelques jours plus tard sur cette polémique à l’antenne de BFM Business : « Quand la farine augmente autant, il faut passer des hausses tout au long de la chaîne. Sinon, qui encaisse la perte ? L’agriculteur ou le meunier. » En 2021, les prix du blé ont augmenté d’environ 30 %.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Julien Denormandie avait promis que les aides à la conversion qui ne sont pas consommées resteraient orientées vers l’agriculture biologique, et c’est ce que nous devons confirmer avec Marc Fesneau

indique à Agra presse Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA en charge du dossier.