Le Réveil Lozère 13 avril 2022 a 09h00 | Par Safer

La Bourse foncière forestière évolue

La Safer Occitanie, en partenariat avec le CNPF et la Région Occitanie, anime et administre la Bourse foncière forestière

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Cette base de données unique et consultable sur internet regroupe les parcelles forestières privées à vendre ou à échanger et permet de mettre en relation les vendeurs, acquéreurs et coéchangistes.
En Lozère, auparavant, les informations sur les parcelles étaient uniquement saisies et mises en ligne par le CNPF à la demande de leurs propriétaires. Depuis le début de l'année, et à titre expérimental, les propriétaires ont aussi la possibilité de saisir directement une description de leurs parcelles forestière et d'insérer des photographies. Le CNPF et la Safer continuent de contrôler la qualité des informations et peuvent demander des corrections ou des compléments avant de les mettre en ligne.
Le site donne également accès à des conseils sur l'achat et la vente de parcelles forestières, les principes de leurs estimations, les aides financières, le dispositif d'encouragement fiscal forestier (DEFI) ainsi que sur le droit de préférence.

En pratique

La Bourse Foncière forestière est accessible à partir de ce lien : https://www.bourse-fonciere-forestiere-occitanie.com. Alors, propriétaires forestiers, n'hésitez pas à vous connecter !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Julien Denormandie avait promis que les aides à la conversion qui ne sont pas consommées resteraient orientées vers l’agriculture biologique, et c’est ce que nous devons confirmer avec Marc Fesneau

indique à Agra presse Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA en charge du dossier.