Le Réveil Lozère 30 mars 2022 a 11h00 | Par Chambre d’agriculture de Lozère

La certification HVE et le bilan carbone intéressent les élevages

Grâce au coup de pouce de l’État, via notamment le plan de relance, la certification HVE et le bilan carbone intéressent les éleveurs.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Grâce au coup de pouce de l’État, via notamment le plan de relance, la certification HVE et le bilan carbone intéressent les éleveurs.
Grâce au coup de pouce de l’État, via notamment le plan de relance, la certification HVE et le bilan carbone intéressent les éleveurs. - © Patrick Cronenberger/Illustration

Si la certification HVE était, au départ, adaptée plus particulièrement pour la filière végétale, les critères de sélection peuvent désormais aussi s’appliquer aux élevages.

HVE : des critères larges

L’idée de la certification HVE est de valoriser l’existant tout en reconnaissant les bonnes pratiques. « 90 à 95 % des exploitations lozériennes sont potentiellement éligibles à la certification HVE, notamment par rapport aux surfaces en prairies et parcours », détaille Catherine Rocher conseillère spécialisée au service agri-environnement de la chambre d’agriculture.

Le bilan carbone

Si les bilans carbones ne mènent pas à une certification, comme la HVE, ces diagnostics sont aussi intéressants pour optimiser les pratiques d’élevage en raisonnant les coûts d’exploitation. « Ces bilans, grâce au coup de pouce du plan de relance sont financés à 90 %, pour les agriculteurs installés depuis moins de cinq ans, en élevage bovin ou caprin ». Et bientôt pour les ovins.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je reste persuadée que les cartes sur lesquelles s’appuient l’expertise des prairies ne reflètent pas les pertes réelles de fourrage par la méthode des indices de pousse de l’herbe

a déclaré Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture, alors que les calamités agricoles 2022 sont en cours de paiement auprès des agriculteurs concernés.