Le Réveil Lozère 21 janvier 2022 a 12h00 | Par JG

La chaîne alimentaire « tient bon » malgré la reprise de l'épidémie

La hausse des contaminations au Covid-19 a fait doubler le taux d'absents dans les entreprises du secteur alimentaire, occasionnant des retards mais pas de « rupture » dans l'approvisionnement.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La hausse des contaminations au Covid-19 a fait doubler le taux d'absents dans les entreprises du secteur alimentaire, occasionnant des retards mais pas de « rupture » dans l'approvisionnement.
La hausse des contaminations au Covid-19 a fait doubler le taux d'absents dans les entreprises du secteur alimentaire, occasionnant des retards mais pas de « rupture » dans l'approvisionnement. - © agriculture.gouv.fr

« Toute la chaîne alimentaire tient bon. Les entreprises font preuve de beaucoup d'agilité pour s'organiser », a tenu à rassurer le ministère de l'Agriculture, le 10 janvier. Le gouvernement avait réuni plus tôt dans la journée les agriculteurs, industriels, transporteurs et distributeurs pour faire le point sur la situation de l'approvisionnement alimentaire alors que l'épidémie de Covid-19 bondit. En une dizaine de jours, le taux d'absentéisme dans les entreprises alimentaires a doublé, passant de 5 à 10-15 %. Même hausse dans les abattoirs où le taux d'absents est passé de 4 à 8-10 %, selon le ministère. La situation laissait craindre de possibles répercussions sur le fonctionnement des chaînes d'approvisionnement, à l'instar des perturbations connues pendant le premier confinement. Le taux d'absents oscillait alors entre 35 et 40 %. « Il n'y a pas d'alerte systémique. Nous ne sommes pas dans la même situation qu'au printemps 2020, les nouvelles règles d'isolement et le maintien des écoles ouvertes permettent d'assurer la continuité pédagogique et économique », observe le cabinet du ministre qui confirme, qu'à l'heure actuelle, « il n'y a pas de rupture dans les rayons[des supermarchés] ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

J’ai singulièrement envie d’avancer sur le dossier des haies

avait déclaré Marc Fesneau, le 16 novembre lors de la remise des prix de l’Afja (journalistes agricoles).