Le Réveil Lozère 24 mars 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

La chambre d’agriculture de Lozère organise des formations pour les agriculteurs élus

La chambre d’agriculture de Lozère a mis en place des formations à destination des agriculteurs nouvellement élus dans les conseils municipaux ou qui se questionnent sur leur rôle d’élu.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La chambre d’agriculture de Lozère a mis en place des formations à destination des agriculteurs nouvellement élus dans les conseils municipaux ou qui se questionnent sur leur rôle d’élu.
La chambre d’agriculture de Lozère a mis en place des formations à destination des agriculteurs nouvellement élus dans les conseils municipaux ou qui se questionnent sur leur rôle d’élu. - © Chambre d’agriculture de Lozère

Menée par Samuel Delpuech en collaboration avec les conseillers de la chambre, cette formation qui s’étale sur deux jours a permis aux agriculteurs de poser des questions sur leur nouveau rôle, de rencontrer certains représentants des services (DDT, Safer, Astaf, Copage, etc.) avec lesquels ils seront amenés à collaborer, et de rappeler les réglementations en cours.
« Dans les collectivités locales, certains mandats ont été renouvelés à près de 80 % », a souligné Samuel Delpuech, conseiller en développement territorial au pôle de Florac de la chambre d’agriculture de Lozère.
« De plus, aujourd’hui il y a de plus en plus d’interactions entre les communes et le monde agricole, mais de moins en moins d’agriculteurs dans les conseils municipaux », pointe Samuel Delpuech. Une situation qui peut entraîner des incompréhensions entre ces deux mondes.
En Lozère, près de 450 agriculteurs sont élus dans les communes lozériennes, un score qui se tient comparé au reste de la France : les maires agriculteurs seraient surreprésentés dans les communes de moins de 10 000 habitants. Selon les chiffres analysés par l’association des Maires de France lors des élections de 2020, « les agriculteurs sont fortement surreprésentés chez les maires par rapport à leur poids dans la démographie nationale, mais leur nombre diminue ».
En 2014, la part des agriculteurs exploitants élus maires représentaient 13,7 % des élus et 11,6 % en 2020 selon les analyses de Maire-info : « un chiffre en constante diminution depuis 1950 où un maire sur deux était agriculteur », a par ailleurs rappelé l’association des maires de France.

La prochaine formation sur ce thème est prévue les 24 septembre et 1er octobre. Pour s’inscrire, contacter Samuel Delpuech au 04 66 45 13 58 ou par mail à samuel.delpuech@lozere.chambagri.fr.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les céréales, une denrée de base qui occupe près de 65 % de la surface cultivée de l’UE et qui est principalement utilisée pour l’alimentation animale, est la culture la plus sévèrement touchée. Nous avons notamment constaté que pour chaque année marquée par un épisode de sécheresse, les pertes de céréales augmentent de 3 %

a indiqué Teresa Bras, de la Nova School of Science and Technology de Lisbonne.