Le Réveil Lozère 06 mai 2021 a 12h00 | Par Marion Ghibaudo

La chambre d'agriculture mise sur la proximité

La chambre d'agriculture de Lozère a répondu à un appel à projet de la chambre d'agriculture régionale, intitulée « Proxi-miser », et qui regroupe plusieurs chambres d'agricultures départementales.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La chambre d'agriculture de Lozère a répondu à un appel à projet de la chambre d'agriculture régionale, intitulée « Proxi-miser », et qui regroupe plusieurs chambres d'agricultures départementales.
La chambre d'agriculture de Lozère a répondu à un appel à projet de la chambre d'agriculture régionale, intitulée « Proxi-miser », et qui regroupe plusieurs chambres d'agricultures départementales. - © Lise Monteillet/Illustration

« L'idée, explique Hélène Fritsch, conseillère en développement local à la chambre d'agriculture, c'est d'être présent auprès de tous les agriculteurs ». Concrètement, plusieurs volets d'actions vont être progressivement mis en place sur les cinq pôles de la chambre d'agriculture. C'est la première année que ces initiatives sont instituées, mais si elles rencontrent le succès espéré, elles pourraient être pérennisées dans le temps, confirment ses organisateurs.
La première action va se dérouler du 20 au 31 mai : chaque pôle va accueillir des « permanences d'experts », gratuites et ouvertes à tous les agriculteurs, sans qu'il y ait besoin de prendre rendez-vous. Aucune limite de temps n'a non plus été imposée, pour laisser libre champ aux échanges. « Nous voulons que les agriculteurs qui se questionnent sur un sujet puissent venir dans un pôle à un moment donné et trouvent une réponse », détaille Hélène Fritsch. Les experts pourront apporter des réponses à des thèmes aussi variés que l'eau, la forêt ou le photovoltaïque. « Nous avons réparti les experts en fonction des besoins que nous avons recensés le plus souvent sur le terrain, par pôle », a décrit Hélène Fritsch. Deux experts seront présents par pôle aux journées retenues. Quant aux agriculteurs qui ne pourront pas se rendre sur place aux journées prévues mais qui souhaitent quand même poser des questions, « qu'ils n'hésitent pas à téléphoner aux pôles ces jours-là, nous leur apporterons une réponse », appuie Hélène Fritsch.

En pratique

Jeudi 20 mai à Langogne de 14 h à 16 h 30, Marie Charreyron et Frédéric Jauvert seront présents pour répondre aux questions sur les thèmes de l'eau et de la forêt
Mardi 25 mai à Marvejols de 9 h 30 à 12 h, Catherine Rocher et Laure Gomita seront présentes pour répondre à des questions sur les certifications environnementales et l'agronomie
Jeudi 27 mai à Saint-Chély-d'Apcher de 14 h à 16 h 30, Jean-Charles Commandré et Laure Gomita seront présents pour répondre à des questions sur les bâtiments agricoles et photovoltaïques, et l'agronomie
Vendredi 28 mai à Florac de 9 h 30 à 12 h, David Folcher, Samuel Delpuech et Frédéric Jauvert seront présents pour répondre à des questions sur la diversification (volailles, porcs, etc.), la forêt et celles sur le territoire
Lundi 31 mai à Mende de 9 h 30 à 12 h, Maxime Colomb, Frédéric Jauvert, David Folcher et Anne-Claire Guénée seront présents pour répondre à des questions sur le bio, la forêt, la diversification et l'urbanisme.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.