Le Réveil Lozère 18 janvier 2023 a 14h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

La châtaigne des Cévennes décroche l'AOP

Abonnez-vous Reagir Imprimer

La châtaigne des Cévennes a vu son appellation d'origine protégée (AOP) enregistrée par la Commission européenne le 16 janvier, annonce l'Institut national de l'origine et de la qualité (Inao) dans un communiqué le même jour. Cette production « adaptée au climat méditerranéen » s'étend sur le Gard, la Lozère, l'Hérault et « quelques communes de départements périphériques », précise l'institut. Le cahier des charges prévoit « une trentaine de variétés et de cultivars locaux ». Concernant les pratiques culturales, le débroussaillage chimique est interdit, et « seuls les engrais organiques sont autorisés ». Les châtaignes sont « récoltées après la chute naturelle des fruits, soit directement au sol ou sur filet » ; elles ne doivent pas recevoir d'insecticide post-récolte. L'AOP peut être apposée sur des fruits frais, secs ou en farine, qui partagent des « arômes intenses et persistants », selon l'Inao. La filière de la châtaigne des Cévennes regroupe « plus de 70 opérateurs » (arboriculteurs et transformateurs), pour une production d'environ 120 tonnes en 2022 (sur une production nationale de 8 860 tonnes, d'après Chambres d'agriculture France). Les Cévennes sont la troisième région de production à obtenir l'AOP en castanéiculture, après l'Ardèche (premier bassin national) et la Corse (pour la farine). Une nouvelle qui a réjoui l'association des producteurs de châtaigne des Cévennes, qui se bat depuis de longues années pour cette reconnaissance.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.