Le Réveil Lozère 07 septembre 2022 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

La fête de l'Aubrac : le rendez-vous de septembre à ne pas manquer

Samedi 3 septembre, la fête de l'Aubrac a soufflé sa cinquième bougie. L'occasion de revenir sur une fête qui lance les concours agricoles de septembre.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Samedi 3 septembre, la fête de l'Aubrac a soufflé sa cinquième bougie. L'occasion de revenir sur une fête qui lance les concours agricoles de septembre. (© Marion Ghibaudo) Xavier Poudevigne, Jérôme Poulalion et Marie-Lou Calmel. © Marion Ghibaudo  © Marion Ghibaudo Samedi 3 septembre, la fête de l'Aubrac a soufflé sa cinquième bougie. L'occasion de revenir sur une fête qui lance les concours agricoles de septembre. © Marion Ghibaudo Samedi 3 septembre, la fête de l'Aubrac a soufflé sa cinquième bougie. L'occasion de revenir sur une fête qui lance les concours agricoles de septembre. © Marion Ghibaudo Samedi 3 septembre, la fête de l'Aubrac a soufflé sa cinquième bougie. L'occasion de revenir sur une fête qui lance les concours agricoles de septembre. © Marion Ghibaudo Samedi 3 septembre, la fête de l'Aubrac a soufflé sa cinquième bougie. L'occasion de revenir sur une fête qui lance les concours agricoles de septembre. © Marion Ghibaudo

Un concours Aubrac, un concours régional charolais, des animations, la présentation de Gaillarde qui trône fièrement sur la place du foirail du village, le lancement de chips « made in Aubrac », un marché de producteurs : le 3 septembre, à Nasbinals, le programme de la journée était riche.
Pour sa première fête en tant que présidente de l'Épal, l'association organisatrice, Marie-Lou Calmel est « très fière de cette fête » : « nous avons une très belle équipe de bénévoles et des jeunes qui nous suivent, ce qui permet de faire beaucoup de choses ». Nouveauté cette année : le concours régional charolais s'est déroulé sur le foirail, exposé juste à côté des Aubrac. « Nous voulions ramener le concours au centre du village, pour que tous les visiteurs puissent en profiter », a expliqué la présidente de l'Epal, « et cela montre les liens entre éleveurs charolais et Aubrac ». Pour ce concours, 19 élevages charolais étaient inscrits présentant 80 animaux, venus des quatre départements couverts par la fédération charolais sud Massif central, et un élevage venu... De l'Allier.

Après les pommes de terre, les chips. Maintenant que la filière des Pépites de l'Aubrac est bien implantée, la quinzaine d'agriculteurs impliquée dans le projet peut se consacrer à d'autres débouchés.
Après les pommes de terre, les chips. Maintenant que la filière des Pépites de l'Aubrac est bien implantée, la quinzaine d'agriculteurs impliquée dans le projet peut se consacrer à d'autres débouchés. - © Marion Ghibaudo

Les pépites de l'Aubrac lancent leurs chips « made in Aubrac »

Après les pommes de terre, les chips. Maintenant que la filière des Pépites de l'Aubrac est bien implantée, la quinzaine d'agriculteurs impliquée dans le projet peut se consacrer à d'autres débouchés. C'est tout naturellement que la chips, « une idée qui nous trotte dans la tête depuis le début », va venir compléter l'offre de pommes de terre. Et pour garder la qualité de la pomme de terre qui pousse sur l'Aubrac, les producteurs ont cherché un industriel capable de la transformer sans la dénaturer. « Nous travaillons avec un industriel de l'Ardèche, qui a l'habitude de collaborer avec des agriculteurs sur des petits volumes, et cuit les pommes de terre selon une méthode traditionnelle qui nous plaît bien : au chaudron ». Résultat : une chips dense et peu salée, fondante, où le goût de pomme de terre titille les papilles. Si ces chips deviennent le succès qu'espèrent les producteurs des Pépites de l'Aubrac, à terme, un tiers de la production (près de 30 tonnes donc, contre 1,6 tonne aujourd'hui) pourrait être dévolu à cette transformation, qui sera disponible, espèrent les producteurs, dans les rayons de leur réseau commercial au même titre que leurs pommes de terre, « d'ici l'automne ». Et, promettent les éleveurs-producteurs de pommes de terre en souriant d'un air entendu, « on est tous motivés, on aime bien les challenges ». D'autres produits pourraient donc suivre rapidement ces premières chips. Avis aux gourmands...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les attaques ne se calment pas et les gens sont à bout de nerfs

prévient Cécile Giboureau, porte-parole syndicale, soulignant que le troupeau de Guzet s’apprêtait à descendre d’estive.