Le Réveil Lozère 30 juin 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

La fête de la montagne en Aubrac attire une foule nombreuse

Dimanche 7 juin, la station de ski du col de Bonnecombe a accueilli de nombreux visiteurs pour la quatrième édition de la fête de la montagne en Aubrac.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Dimanche 7 juin, la station de ski du col de Bonnecombe a accueilli de nombreux visiteurs pour la quatrième édition de la fête de la montagne en Aubrac.
Dimanche 7 juin, la station de ski du col de Bonnecombe a accueilli de nombreux visiteurs pour la quatrième édition de la fête de la montagne en Aubrac. - © Marion Ghibaudo

Cette fête de la montagne a accueilli près de « 3 000 à 3 500 personnes » selon les organisateurs, tout au long de la journée et sous un soleil voilé. Une trentaine d'activités étaient proposées : VTT, escalade, tir à l'arc, etc. Toutes étaient entièrement gratuites. De plus, un marché de producteurs locaux où les gourmands pouvaient composer leurs menus était installé sur le site.
Organisée depuis 2017 par l'association des Amis du PNR de l'Aubrac en partenariat avec le parc naturel régional de l'Aubrac, cette manifestation est précédée d'une journée réservée exclusivement aux scolaires.
Cette année, onze écoles de l'Aubrac ont participé à cette journée le jeudi 24 juin : près de 200 enfants ont pu s'initier aux activités de pleine nature comme le VTT, le trail, la course d'orientation, etc. ; ou encore, se concentrer sur des ateliers de découverte sur le thème du tri des déchets, ou à propos des insectes et pollinisateurs de l'Aubrac.
« Nous tirons un bilan très positif de cette journée, avec un fort taux de fréquentation et les gens étaient intéressés par les activités », a détaillé Mylène Gras, chargée de mission tourisme et activités de pleine nature pour le PNR Aubrac. « Et le marché de producteurs est un vrai plus apporté à la journée », s'est félicitée cette dernière. « En plus des activités, nous avons choisi de présenter des producteurs qui travaillent à proximité du site, mais nous ne voulions pas qu'ils se sentent en concurrence les uns avec les autres », a décrit la chargée de mission. Entre bières de la brasserie de Trébatut, charcuteries du Gaec Balez ou petits plats mitonnés par le Gaec Rodier-Sartre ou par les producteurs de pépites de l'Aubrac, le choix était varié... Et gourmand.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).