Le Réveil Lozère 22 décembre 2020 a 09h00 | Par AG

La FGA-CFDT veut que les salariés soient inclus dans le plan de prévention

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Dans un communiqué le 14 décembre, la FGA-CFDT a appelé le Parlement à considérer le sujet du suicide en agriculture « dans sa globalité » en prenant en compte les salariés agricoles, et pas seulement les agriculteurs exploitants. Le syndicat de salariés demande aussi à être « associé » à la réflexion qui doit déboucher, dans les prochains mois, sur un plan d’action visant à prévenir le suicide et le mal-être en agriculture. Ce plan a été annoncé le 2 décembre par le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, au lendemain de la remise d’un rapport du député Olivier Damaisin sur le mal-être et les suicides d’agriculteurs. « Malheureusement, aucune organisation de salariés en agriculture n’a été auditée dans ce rapport, alors que les salariés agricoles représentent 60 % des actifs en agriculture », regrette la FGA-CFDT dans le communiqué. En 2015, 233 salariés agricoles ont mis fin à leurs jours, selon une étude de la MSA. L’organisme de sécurité sociale relevait aussi une surmortalité par suicide des salariés agricoles, par rapport à la population générale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Cette décision est une bonne nouvelle pour développer les panneaux sur toitures et l’autonomie dans nos fermes

ont commenté les Jeunes agriculteurs, par opposition à « la multiplication tous azimuts [du photovoltaïque] au sol ».