Le Réveil Lozère 02 juin 2021 a 16h00 | Par AgraPresse en collaboration avec le Réveil Lozère

La FNB et les massifs dénoncent la baisse des aides couplées animales

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Alors que l'arbitrage du ministre de l'Agriculture sur le PSN (déclinaison française de la Pac) prévoit une baisse de 3 à 4 % des aides des éleveurs allaitants, la FNB (éleveurs de bovins viande, FNSEA) estime, dans un communiqué du 25 mai, que ce choix aura « deux impacts immédiats ». Le premier sera une « nouvelle diminution de 15 % du revenu », et le deuxième « une augmentation de leur coût de production », car l'indicateur de coût de production calculé par l'interprofession « déduit les soutiens de la Pac ». L'enveloppe des aides couplées pour les bovins laitiers et allaitants (actuellement de 735 M EUR) sera réduite de 17 M EUR par an. Cette baisse doit financer 80 % de l'augmentation des aides couplées aux protéines végétales, d'après la FNB. L'association spécialisée de la FNSEA met donc le ministre face à un choix : limiter la baisse « au seul transfert (...) vers le financement des protéines végétales », ou « assumer la disparition [du] secteur » des bovins viande. Dans son propre communiqué du 27 mai, l'Inter-massif agricole (agriculteurs de montagne) appelle Julien Denormandie à « rééquilibrer clairement ses prochains arbitrages en faveur de l'élevage de montagne et des zones défavorisées ». « Les nombreux atouts environnementaux des systèmes herbagers et pastoraux de ces territoires ne semblent, à ce jour, pas faire l'objet d'une reconnaissance spécifique dans le cadre de l'éco-scheme », ajoute le collectif.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.