Le Réveil Lozère 26 août 2020 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

La FNB publie un outil graphique hebdomadaire sur la filière bovine

La crise du Covid-19 a permis aux administrateurs de la FNB de réaliser la désinformation permanente circulant nationalement sur la filière bovine.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le graphique de la semaine 33 (illustration), tel qu'envoyé à ses adhérents de la filière viande.
Le graphique de la semaine 33 (illustration), tel qu'envoyé à ses adhérents de la filière viande. - © FNB/Illustration

Cette crise ayant joué les révélateurs d’un manque criant de chiffres officiels, les administrateurs de la FNB ont donc décidé de synthétiser ces données dans un tableau, publié chaque semaine. Un tableau graphique et très visuel, où les codes couleurs sont immédiatement clairs pour les lecteurs.
Chaque mercredi, les indicateurs de marché sont donc communiqués aux adhérents du réseau FNB, pour « accompagner les éleveurs dans la lecture du marché de la viande bovine », selon les explications fournies par le conseil d’administration.

Des chiffres officiels pour contrer
les « on-dit »
« Nous voulions apporter de vrais chiffres aux éleveurs », détaille Olivier Boulat, secrétaire général adjoint à la FNB. Au sortir du confinement, se fait jour le manque d’informations fiables sur les chiffres officiels du marché bovin et les administrateurs de la FNB imaginent cet outil.
« Pendant la crise, les chiffres qui circulaient étaient fous », relate Olivier Boulat. Le secrétaire général adjoint pointe notamment les problèmes relevés au niveau du marché des jeunes bovins : « il se disait qu’il y avait des stocks pour cinq à six semaines, et sur le terrain, ça s’est révélé faux, avec des stocks à cinq à six jours seulement ».
Un autre marché sur lequel des chiffres ont circulé dans tous les sens, sans que les éleveurs ne puissent retrouver le vrai du faux ? Le marché à l’export des broutards, notamment vers l’Italie. « Au plus fort de la crise, on nous disait que les broutards ne partaient plus, alors que ce n’était pas vrai », souligne le secrétaire général adjoint.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Nous avons eu l’agréable surprise de voir les Français présents aux achats

explique Cassandre Matras, responsable de projets au sein de l’Idele.