Le Réveil Lozère 24 avril 2019 a 09h00 | Par Aurélie Pasquelin

La forêt des causses et Cévennes en fête

Organisé par le PETR sud Lozère, les journées « 1,2,3 forêt ! » auront lieu cette année, samedi 4 et dimanche 5 mai, à Meyrueis et Sainte-Croix-Vallée-Française

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Aurélie Pasquelin

Créée il y a six ans dans le sud du département, la charte forestière de territoire Gorges Causses Cévennes suit les forestiers de la zone. Auprès du grand public, elle travaille aussi pour la promotion du bois, la sensibilisation à la forêt et au « développement d’une culture forestière ». Regroupant les zones des communautés de communes de la vallée de la Jonte et des Cévennes des Hauts-Gardons, le PETR sud Lozère suit et anime cette charte. Dans ce cadre, il organise le samedi 4 et dimanche 5 mai la deuxième édition de « 1,2,3 forêt ! » dans deux communes : Meyrueis et Sainte-Croix-Vallée-Française. « La première édition avait eu lieu en 2016 au mois de mars », explique Nathalie Tremel, animatrice de la charte.
Fort de cette première expérience et de son succès, les organisateurs ont choisi de renouveler l’événement tout en lui apportant quelques changements.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1507, du 25 avril 2019, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.