Le Réveil Lozère 05 mars 2022 a 08h00 | Par JG, YG

La France interdit les antibiotiques de croissance pour les viandes importées

Un arrêté suspend l'importation de viandes provenant d'élevages utilisant des antibiotiques pour favoriser la croissance des animaux.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Un arrêté suspend l'importation de viandes provenant d'élevages utilisant des antibiotiques pour favoriser la croissance des animaux.
Un arrêté suspend l'importation de viandes provenant d'élevages utilisant des antibiotiques pour favoriser la croissance des animaux. - © C. Coulon/Illustration

C'était une mesure très attendue par les éleveurs français et européens. Un arrêté du 21 février suspend pendant un an « l'introduction, l'importation et la mise sur le marché en France de viandes et produits à base de viande issue d'animaux provenant de pays tiers à l'Union européenne ayant reçu des médicaments antimicrobiens pour favoriser la croissance ou augmenter le rendement ». Une pratique interdite dans l'Union européenne depuis 2006.
L'interdiction s'appliquera dans un délai de deux mois pour donner le temps « aux opérateurs ou aux metteurs en marché de viandes provenant de produits tiers d'adapter leurs procédures », explique le ministère de l'Agriculture. Les importateurs seront tenus de collecter des informations sur la provenance des animaux, d'évaluer le « risque » qu'ils aient reçu des antibiotiques facteurs de croissance et de mettre en oeuvre des « mesures d'atténuation du risque » en demandant des garanties de conformité à leurs fournisseurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

L’été 2022 pourrait être marqué par des étiages ou des baisses de nappes marquées sur la totalité du territoire

selon un communiqué diffusé au lendemain d’une réunion du Comité d’anticipation et de suivi hydrologique (Cash).