Le Réveil Lozère 10 février 2021 a 09h00 | Par Le Réveil Lozère

La gestion de pâturage des grandes surfaces

Abonnez-vous Reagir Imprimer
« Les agriculteurs ne doivent pas se contenter de faire une clôture de l'extérieur pour empêcher les animaux de divaguer. Les clôtures de ces pâturages, leur organisation, leur positionnement doit être conçu pour être un véritable outil de gestion de la ressource », explique Catherine Rocher, chargée d'études pastoralisme et agri-environnement à la chambre d'agriculture de Lozère.
« Les agriculteurs ne doivent pas se contenter de faire une clôture de l'extérieur pour empêcher les animaux de divaguer. Les clôtures de ces pâturages, leur organisation, leur positionnement doit être conçu pour être un véritable outil de gestion de la ressource », explique Catherine Rocher, chargée d'études pastoralisme et agri-environnement à la chambre d'agriculture de Lozère. - © Nathalie Falguières

Les techniques de pâturages sont variées et permettent une bonne gestion du troupeau et des surfaces. Mais comment intégrer les grandes surfaces dans son pâturage ?
« Le pâturage des grandes surfaces est moins productif », reconnaît Catherine Rocher, chargée d'études pastoralisme et agri-environnement à la chambre d'agriculture de Lozère. Mais se contenter du service minimum pour ces surfaces particulières n'est pas la bonne solution, selon la chargée d'études.
« Les agriculteurs ne doivent pas se contenter de faire une clôture de l'extérieur pour empêcher les animaux de divaguer. Les clôtures de ces pâturages, leur organisation, leur positionnement doit être conçu pour être un véritable outil de gestion de la ressource », explique Catherine Rocher. 
« De plus, il faut pouvoir connaître les différentes végétations pour concevoir au mieux ces aménagements,  les saisons auxquelles on peut venir prélever la ressource, les animaux qui peuvent en tirer le meilleur parti, leur stade physiologique», note Catherine Rocher. « C'est d'ailleurs un savoir qui s'est perdu en partie » regrette la chargée de mission, qui rappelle que «c'est très technique de pouvoir utiliser ces milieux car ils sont multiples, et pouvoir jouer avec leur diversité est une grande richesse dont on ne tire pas toujours assez partie, faute de bien les connaître». Un ouvrage est en rédaction, répertoriant les milieux pastoraux, et leur gestion face au changement climatique, conclut la chargé de mission.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Cette décision est une bonne nouvelle pour développer les panneaux sur toitures et l’autonomie dans nos fermes

ont commenté les Jeunes agriculteurs, par opposition à « la multiplication tous azimuts [du photovoltaïque] au sol ».