Le Réveil Lozère 24 mai 2022 a 09h00 | Par ED

La Lozère entre dans une période d'incertitudes

Si les débits sont encore au-dessus des seuils de vigilance, les fortes chaleurs et le déficit hydrique de ces derniers mois font craindre le déclenchement d'arrêtés « Sécheresse » dans les prochaines semaines.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Si les débits sont encore au-dessus des seuils de vigilance, les fortes chaleurs et le déficit hydrique de ces derniers mois font craindre le déclenchement d'arrêtés « Sécheresse » dans les prochaines semaines.
Si les débits sont encore au-dessus des seuils de vigilance, les fortes chaleurs et le déficit hydrique de ces derniers mois font craindre le déclenchement d'arrêtés « Sécheresse » dans les prochaines semaines. - © Yvan Guilhot/Archives

Alors qu'une quinzaine de départements ont déjà pris des mesures pour faire face à la sécheresse précoce qui sévit partout en France, les autorités lozériennes s'interrogent. « Nous avons encore de la marge avec des cours d'eau encore assez loin du seuil de vigilance, mais nous entrons dans une période d'incertitude. On commence à suivre le sujet au jour le jour », avertit-on du côté de la direction départementale des territoires (DDT).
D'après les dernières données collectées, le voyant est encore au vert. Le 9 mai, le Lot connaissait un débit de 3 833 litres par seconde (l/s) pour un seuil de vigilance de 630 l/s tandis que le Tarn était à 4 293 l/s pour un seuil à 630 l/s. Le comité départemental sécheresse doit néanmoins se réunir pour la première fois le 25 mai afin de faire un point sur les données locales les plus récentes. « Ces dernières semaines, nous avons connu de forte chaleur et nous voyons à vue d'oeil que les débits sont en train de baisser. Il se peut donc qu'au vu des nouvelles informations, nous soyons amenés à enclencher le seuil de vigilance », indique la DDT.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Julien Denormandie avait promis que les aides à la conversion qui ne sont pas consommées resteraient orientées vers l’agriculture biologique, et c’est ce que nous devons confirmer avec Marc Fesneau

indique à Agra presse Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA en charge du dossier.