Le Réveil Lozère 09 novembre 2021 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

La Lozère représentée lors des journées limousines rouge et or

Du 15 au 17 octobre, à Limoges, a eu lieu la septième édition des journées limousines Or Rouge. Laurent Brugès, éleveur lozérien, s'est illustré lors de ces rencontres.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Cet événement est une vitrine de la filière limousine et de Beauvallet, réunissant des concours d'animaux, un concours de jeunes cuisiniers et une table ronde le lundi.
Les concours des taureaux et vaches et génisses ont eu lieu le samedi et le dimanche, suivies de ventes aux enchères qui ont « été exceptionnelles », selon ses organisateurs ; la vente des taureaux reproducteurs a notamment suscité un vif intérêt, « avec une moyenne de 5 679 euros et un record à 25 000 euros pour Record, le taureau d'Anthony Guillot, déjà primé trois fois sur le concours de samedi ».
Et dans le concours des taureaux reproducteurs de samedi, le taureau de Laurent Brugès a reçu le premier prix de la cinquième section (taureaux nés entre le 5 octobre et le 14 octobre 2020) avec Régis. Laurent Brugès avait emmené deux taureaux : Rack et Régis.
Le concours des génisses et vaches limousines de boucherie a réuni 58 bêtes. Thierry Borde, directeur général CV Plainemaison, a souligné « le niveau exceptionnel des bêtes présentées sur ce plateau qui n'a pas dû avoir d'égal, cette année, en race limousine, sur le plan national. En ayant laissé leurs animaux à l'herbage en raison des mois de confinement, les éleveurs les ont amenés à une qualité inégalée. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.