Le Réveil Lozère 15 septembre 2022 a 12h00 | Par Véronique Legras

La maîtrise des charges par la maîtrise de l’alimentation maison

Pour alimenter les animaux, l’achat de granulés auprès d’industriels est une solution largement admise. Mais il est aussi possible de faire fabriquer ses propres rations, et c’est ce que fait, depuis son installation, cet éleveur de Salers.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pour alimenter les animaux, l’achat de granulés auprès d’industriels est une solution largement admise. Mais il est aussi possible de faire fabriquer ses propres rations, et c’est ce que fait, depuis son installation, cet éleveur de Salers.
Pour alimenter les animaux, l’achat de granulés auprès d’industriels est une solution largement admise. Mais il est aussi possible de faire fabriquer ses propres rations, et c’est ce que fait, depuis son installation, cet éleveur de Salers. - © Véronique Legras

C’est un élevage de Salers que nous visitons à Mercœur en Corrèze, proche du Cantal. Laurent Farges, est installé depuis 1999 et possède un atelier de broutards Salers avec un cheptel d’une centaine de vaches allaitantes et d’une vingtaine de génisses de renouvellement. Il y a entre 75 et 80 veaux pour moitié en Salers pur, le reste en croisés charolais.

De la naissance à la vente
« En Salers, les veaux ne sont pas nourris aux granulés avant le sevrage », indique l’éleveur. Il ajoute : « Les veaux naissent en septembre ou en octobre et n’ont que le lait de la mère comme alimentation. Le sevrage vient en juillet, et là, ils sont alimentés en fourrage bien sûr, et également en granulés que je fais fabriquer. Ils sont vendus repoussés à plus de 500 kg en septembre ».
L’alimentation animale est un poste élevé dans les charges de l’exploitation. Et surtout depuis l’explosion des coûts suite à l’inflation galopante de cette dernière année. Pourtant, d’autres solutions existent, et l’une d’entre elle donne toute satisfaction à Laurent Farge qui maîtrise ainsi les coûts.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les attaques ne se calment pas et les gens sont à bout de nerfs

prévient Cécile Giboureau, porte-parole syndicale, soulignant que le troupeau de Guzet s’apprêtait à descendre d’estive.