Le Réveil Lozère 27 juillet 2022 a 12h00 | Par Marion Ghibaudo

La marque Valeur parc agrandit son champ d'action

Mercredi 6 juillet, en conférence de presse, le PNR Aubrac a présenté les nouveaux récipiendaires de la marque Valeurs parc et expliqué les objectifs de cette distinction pour les prochaines années.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mercredi 6 juillet, en conférence de presse, le PNR Aubrac a présenté les nouveaux récipiendaires de la marque Valeurs parc et expliqué les objectifs de cette distinction pour les prochaines années.
Mercredi 6 juillet, en conférence de presse, le PNR Aubrac a présenté les nouveaux récipiendaires de la marque Valeurs parc et expliqué les objectifs de cette distinction pour les prochaines années. - © Marion Ghibaudo

Marque collective des Parcs au niveau national, « Valeurs parc naturel régional » de son vrai nom, permet d'attribuer aux professionnels qui le souhaitent une marque distinctive s'ils remplissent trois critères d'exigence : l'attachement au territoire, une forte dimension humaine et sociale, la préservation et la valorisation de l'environnement et des patrimoines. Et c'est bien de ces trois conditions dont il a été question lors de cette conférence de presse. Des conditions auxquelles les hébergeurs touristiques, notamment, adhèrent avec facilité sur l'Aubrac.

Une marque qui fait du pied à l'agriculture locale
Depuis 2019, le parc naturel régional de l'Aubrac s'est engagé dans cette démarche et a attribué sa marque à cinq premiers hébergements touristiques, ainsi qu'à un produit, l'infusion de thé d'Aubrac. Atout de promotion supplémentaire, la marque fait aussi de ces professionnels des ambassadeurs du territoire. Entre 2020 et 2021, les premières démarches de marquage, ralenties par la crise de la Covid-19, ont démarré par les prestations d'hébergement touristique. Un référentiel spécifique a été construit pour le thé d'Aubrac, ce qui a permis d'attribuer une plaque à la « Grange au thé ». « Je suis très fière de cette plaque, qui est la reconnaissance du travail que nous menons collectivement, avec les 24 agriculteurs impliqués dans le thé d'Aubrac », a souligné Cécile Ducoulombier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.