Le Réveil Lozère 26 décembre 2022 a 12h00 | Par Léa Rochon

La meilleure jeune caviste de France 2022 est Lyonnaise

En octobre, Léa Perret a remporté la première place du concours du meilleur jeune caviste de France, réservé aux professionnels de moins de 30 ans. Une étape de plus dans le parcours déjà bien rempli de la jeune femme originaire du Bugey (Ain).

Abonnez-vous Reagir Imprimer
En octobre, Léa Perret a remporté la première place du concours du meilleur jeune caviste de France, réservé aux professionnels de moins de 30 ans. Une étape de plus dans le parcours déjà bien rempli de la jeune femme originaire du Bugey (Ain).
En octobre, Léa Perret a remporté la première place du concours du meilleur jeune caviste de France, réservé aux professionnels de moins de 30 ans. Une étape de plus dans le parcours déjà bien rempli de la jeune femme originaire du Bugey (Ain). - © Léa Rochon

Elle s'était promis de gérer un magasin digne de ce nom avant ses 30 ans. Finalement, c'est à 26 ans que le souhait de Léa Perret s'est exaucé. Depuis février, la jeune femme, originaire du Bugey, est cogérante de l'enseigne de vins et spiritueux Nicolas, située place des Jacobins, au coeur de Lyon. Un lieu très sentimental pour la caviste, puisqu'elle y a effectué son alternance lors de ses études d'oenologie. En octobre dernier, une nouvelle mention s'est ajoutée à son curriculum vitæ. Léa Perret est devenue lauréate du concours du meilleur jeune caviste de France.
Cette compétition existe depuis 2014 et se déroule tous les deux ans pour récompenser un ou une caviste de moins de 30 ans. « Les épreuves courent sur dix mois avec plusieurs étapes, explique la jeune passionnée. Parmi les épreuves, il y a notamment un quiz de connaissances, puis un autre plus poussé et une dégustation de vins, bières, spiritueux ou saké à l'aveugle, cela évolue un peu chaque année, ce n'est pas un concours encore figé comme le Meilleur ouvrier de France en sommellerie. »

Le Bugey dans le coeur et dans le verre

Au coeur de sa petite boutique, place des Jacobins à Lyon, la jeune femme native du Bugey l'affiche fièrement. Sur les étals, l'altesse de Montagnieu 2021 de la maison Yves Duport (Ain) est agrémenté d'une mention « Coup de coeur ». « On peut l'imaginer avec des poulardes de Bresse et une crème aux champignons », note la jeune caviste. Un blanc idéal pour accompagner un dimanche en famille, en somme, mais également lors des fêtes de fin d'année.
Mais selon Léa Perret, la clé d'un accord met et boisson réussi, c'est de sortir des sentiers battus et de ses habitudes. « Il est possible de prendre un champagne pour l'apéritif, mais aussi pour les fruits de mer, et de faire un accord vin blanc et vin rouge pour le plat... Je conseille d'adopter un vin pour plusieurs plats, ou de boire du vin non sucré pour le foie gras et de proposer un vin sucré pour les desserts », poursuit-elle, en évoquant l'exemple d'un cru Saint-Amour pour agrémenter un fondant au chocolat. « Souvent, nous n'y pensons pas, pourtant c'est un accord qui marche très bien, il ne faut surtout pas hésiter à essayer de nouvelles choses ! »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.