Le Réveil Lozère 02 septembre 2020 � 09h00 | Par AG

La modernisation des abattoirs incluse dans le plan de relance

Abonnez-vous R�agir Imprimer

La rénovation des abattoirs sera l’un des axes d’investissement du volet agricole du plan de relance de l’économie française, dont le contenu sera présenté le 3 septembre par le gouvernement, a annoncé le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie le 28 août. « Je souhaite surtout rénover profondément les abattoirs, ce sera un des éléments sur lesquels je travaille actuellement dans le cadre du plan de relance, c’est une très belle opportunité ce plan de relance, pour améliorer ces sujets, notamment la question du bien-être animal », a-t-il déclaré sur RTL. Interrogé sur la possibilité d’équiper ces abattoirs de caméras, le ministre n’a pas exclu cette possibilité, mais a indiqué vouloir avant tout « accompagner » la filière de l’abattage. Il a mis l’accent sur « un, l’investissement sur la construction de ces abattoirs, deux, la formation du personnel » et sur la « transparence » de la profession. « Cette transparence, elle est normale. Est-ce que ça passe par des caméras ou par d’autres systèmes, ça, ce sont des discussions qu’on doit avoir avec l’ensemble des acteurs. », a déclaré Julien Denormandie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression