Le Réveil Lozère 26 juin 2019 a 10h00 | Par RO

La MSA se pose en interlocuteur global dans les zones rurales

Tenant sa dernière assemblée générale avant les élections professionnelles de janvier 2020 qui doivent désigner ses délégués cantonaux, la Mutualité sociale agricole (MSA) veut orienter son développement en se positionnant comme un interlocuteur global dans les zones rurales, au-delà des seuls ressortissants agricoles.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
François-Emmanuel Blanc, directeur général de la caisse centrale de la mutualité sociale agricole, lors de l ‘assemblée générale du 20 juin.
François-Emmanuel Blanc, directeur général de la caisse centrale de la mutualité sociale agricole, lors de l ‘assemblée générale du 20 juin. - © MSA

« Contribuer à la lutte contre la désaffiliation sociale en territoire rural », « être un outil pour l’État qui veut reconquérir les territoires ruraux »…François-Emmanuel Blanc, le directeur général de la caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) n’a cessé de le réaffirmer lors d’une conférence de presse le 19 juin : face aux fractures territoriales en matière de service public mises en lumière par le mouvement des Gilets jaunes, la Mutualité sociale agricole (MSA) veut « s’impliquer plus fortement sur les territoires ruraux » au-delà des seuls ressortissants agricoles. Une manière aussi d’assumer un rôle territorial plus global face à la réduction prévue du nombre d’exploitants agricoles dans les prochaines années, notamment du fait des départs en retraite. « Nous opérons toujours sur 80 % du territoire, quel que soit le nombre d’adhérents à la MSA », a-t-il ainsi rappelé. L’orientation sera en tout cas un des axes du « plan stratégique » pour les cinq prochaines années que l’organisme  a mis au vote le 20 juin, lors de sa dernière assemblée générale avant les élections professionnelles de janvier 2020 qui doivent désigner ces délégués cantonaux.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1516, du 27 juin 2019, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.