Le Réveil Lozère 13 juillet 2022 a 14h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

La pousse d'herbe déficitaire de près de 20 %

Abonnez-vous Reagir Imprimer

D'après la dernière note de conjoncture d'Agreste, en date du 29 juin, la production cumulée des prairies permanentes depuis le début de l'année est inférieure de 19 % à la normale, au 20 juin. « La sécheresse persistante diminue fortement la pousse d'herbe. La situation s'est dégradée en juin sur l'ensemble du territoire », commente le service de statistique et de prospective du ministère de l'Agriculture. En cumul sur les trois derniers mois, la pousse est excédentaire dans seulement 2 % des régions fourragères : il s'agit des prairies du Jura et du Massif central. La région Paca reste la plus touchée par la sécheresse, avec un déficit qui atteint 60 %. En Occitanie, en Auvergne-Rhône-Alpes et en Centre-Val-de-Loire, la pousse d'herbe est de 25 % inférieure à la normale. La Normandie et l'Île-de-France sont les régions les moins affectées (-6 %), ainsi que certaines zones de montagne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.