Le Réveil Lozère 13 janvier 2021 a 08h00 | Par AG

La présidence portugaise veut finir le travail

Après l'Allemagne qui est parvenue dans des conditions difficiles à boucler les négociations sur le cadre financier pluriannuel 2021-2027 de l'UE et à faire adopter une position des Vingt-six sur la future Pac, le Portugal a pris le 1er janvier la présidence tournante du Conseil. En matière agricole, son premier objectif sera de trouver un accord sur la Pac avec le Parlement européen.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Charles Michel, président du Conseil européen.
Charles Michel, président du Conseil européen. - © Union européenne

La réforme de la Pac occupera une fois encore lors du premier semestre 2021 les travaux du Conseil agriculture sous la présidence, depuis le 1er janvier et jusqu'au 30 juin, du Portugal. Comme le confirme l'agenda prévisionnel des réunions du Conseil, le dossier sera à l'ordre du jour des rencontres des ministres de l'Agriculture des Vingt-six des 25 janvier, 22 et 23 mars, 26 et 27 avril et 31 mai, date à laquelle la présidence portugaise espère finaliser un accord avec le Parlement européen. En mars, un échange de vues est également prévu sur la préparation des plans stratégiques nationaux de la Pac, alors que la Commission européenne a présenté fin décembre ses recommandations en la matière aux Vingt-six.
Comme d'habitude, sont prévus des points réguliers sur la situation des marchés (en janvier) et les questions de commerce international (janvier, mars et juin) dans le contexte de la sortie du Royaume-Uni de l'UE et des conséquences de la pandémie de Covid-19. Le Portugal promet d'ailleurs d'accorder une attention toute particulière aux futures relations de l'UE avec le Royaume-Uni, mais aussi d'accélérer les dernières étapes du processus de ratification de l'accord UE-Mercosur et de passer à la vitesse supérieure dans les négociations commerciales avec la Nouvelle-Zélande et l'Australie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les milliers d’hectares de la Vallée de la Marne ainsi que quelques secteurs de l’Aube sont particulièrement touchés par ce champignon qui aime l’humidité et la chaleur

confirme Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV) et co-président du Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).