Le Réveil Lozère 28 juillet 2023 a 12h00 | Par AG, avec AFP

La Russie refuse de prolonger l'accord d'Istanbul

La Russie a décidé de quitter l'accord sur les céréales en mer Noire qui avait permis d'exporter près de 33 millions de tonnes de céréales d'Ukraine malgré la guerre.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La Russie a décidé de quitter l'accord sur les céréales en mer Noire qui avait permis d'exporter près de 33 millions de tonnes de céréales d'Ukraine malgré la guerre.
La Russie a décidé de quitter l'accord sur les céréales en mer Noire qui avait permis d'exporter près de 33 millions de tonnes de céréales d'Ukraine malgré la guerre. - © Nicole Ouvrard/Illustration

« L'accord de la mer Noire s'est de facto terminé aujourd'hui », a annoncé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, le 17 juillet ajoutant que « dès que la partie (des accords) concernant la Russie sera satisfaite, la Russie reviendra immédiatement à l'accord sur les céréales ». Signée en juillet 2022 à Istanbul avec la Russie et l'Ukraine sous l'égide de la Turquie et des Nations-unies, cette initiative sur les céréales en mer Noire a permis d'exporter près de 33 millions de tonnes de céréales d'Ukraine malgré la guerre. L'inspection du cargo TQ Samsun qui a été finalisée le 17 juillet par le centre de coordination conjointe (JCC) était la 1972e et dernière inspection conduite depuis le 1er août 2022 au titre de l'initiative pour les céréales en Mer noire. Après deux prolongations, elle expirait le 17 juillet. La Russie dénonce l'absence d'application formelle du second accord relatif à l'exportation des engrais russes et demande surtout la réintégration au sein du système de paiement interbancaire Swift de la Rosselkozbank, la banque agricole russe.
La décision russe a été vivement dénoncée par le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, qui estime que des centaines de millions de personnes dans le monde « vont en payer le prix ». Ce type de condamnations se sont multipliées. Une « décision cynique » alors que « l'UE s'efforce de garantir la sécurité alimentaire des populations vulnérables de la planète », a tweeté la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. L'Union africaine a aussi regretté la décision russe, exhortant les parties prenantes à résoudre les problèmes pour permettre la reprise du passage continu et sécurisé des céréales et engrais d'Ukraine et de Russie vers les régions qui en ont besoin, notamment l'Afrique.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

L’Inao hésite à communiquer sur les Siqo, notamment par peur d’être pris en défaut et sans doute aussi à cause de la difficulté à rendre les fondamentaux lisibles pour le consommateur

souligne le rapport rendu public le 25 septembre par le CGAAER (ministère de l’Agriculture), qui plaide pour « la formalisation et la mise en œuvre d’un plan d’action pour l’adaptation (…) au changement climatique &ra