Le Réveil Lozère 29 janvier 2020 a 16h00 | Par Marion Ghibaudo

La Safer en progression sur le marché foncier global

Lors de la présentation de son bilan d’activité 2019, la Safer s’est félicitée de la progression de son activité qu’elle constate sur tous les marchés qu’elle occupe. Marché foncier agricole ou bâti, les indicateurs sont au vert.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Marion Ghibaudo

Ce lundi 27 janvier, la Safer Occitanie a présenté les conclusions de son rapport d’activité 2019 à l’issue de son comité technique départemental. Un bilan positif sur tous les marchés investis par la Safer, en forte progression depuis 2016. Des tendances qui se retrouvent à la fois sur le marché foncier agricole et sur le marché foncier bâti.
La présentation du bilan d’activité n’a pas été la seule animation de la journée pour la Safer qui a invité à une cérémonie les huit jeunes agriculteurs sélectionnés par ses services pour recevoir une aide de 2 000 € chacun.
« C’est une aide que nous avons votée en comité d’administration », explique Dominique Granier, président de la Safer Occitanie, « à hauteur de 150 000 € et que nous allons reconduire dans l’année ». Une cérémonie de présentation des jeunes agriculteurs et de leur activité en Lozère a permis de relever la variété des profils.
Cette aide distribuée fait suite à la prise de conscience de la Safer qu’aider davantage les jeunes agriculteurs était possible. « La Safer aide à l’aménagement du territoire et souhaite favoriser l’installation », s’est enthousiasmé Dominique Granier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Il est aujourd’hui urgent de prioriser les investissements pour restaurer notre capacité productive, incluant les activités agricoles et agroalimentaires

défend Dominique Chargé, président de la coopération agricole.