Le Réveil Lozère 21 octobre 2020 à 11h00 | Par Marion Ghibaudo

La semaine Au pré de l’Assiette pour découvrir les aliments locaux

Au pré de l’assiette, qui fait chaque année découvrir les circuits courts en restauration collective, s’est cette année encore invité dans les assiettes des élèves lozériens. Retour sur cette journée avec les collèges de Vialas et de Villefort.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alice Preuvots et Charline Doumergue cuisinent au collège de Vialas.
Alice Preuvots et Charline Doumergue cuisinent au collège de Vialas. - © Marion Ghibaudo

Organisée dans le cadre d’Agrilocal, la semaine Au pré de l’assiette, qui s’est déroulée du 12 au 16 octobre dans les cantines scolaires en France, connaît un certain succès dans le département. Chapeautée par les départements français, Au pré de l’assiette permet aux élèves de manger des produits locaux, livrés en circuits courts.
Agrilocal est aujourd’hui décliné dans 36 départements, selon les chiffres fournis par l’association. Par cette démarche, les départements adhérents au programme souhaitent « mettre en avant leur engagement, œuvrant au quotidien afin de créer du lien entre producteurs et consommateurs ». Cela permet aux agriculteurs de vivre de leur travail et aux (jeunes) consommateurs de bien manger. « Promouvoir le patrimoine culinaire local, mettre à l’honneur les producteurs et artisans des territoires, communiquer sur les enjeux du manger local sont autant de défis à relever » notent les promoteurs d’Agrilocal.
Pour cette semaine d’Au pré de l’assiette à laquelle s’associent 25 départements et représentant 421 établissements participants en 2020, l’association Agrilocal propose aux établissements volontaires de cuisiner pour leurs convives un repas 100 % local durant la semaine ou d’utiliser un produit local spécifique à chaque territoire par jour durant une semaine. En Lozère, douze établissements ont participé à la semaine Au pré de l’assiette, touchant près de 3 470 convives au total. Cet événement national a été lancé en 2017 pour la première fois.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.