Le Réveil Lozère 22 octobre 2021 a 12h00 | Par LM

La situation des femmes dans les territoires ruraux en question

Jeudi 14 octobre, la veille de la journée internationale des femmes rurales, la délégation aux droits des femmes du Sénat a présenté son rapport sur « les femmes dans les territoires ruraux ».

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Jeudi 14 octobre, la veille de la journée internationale des femmes rurales, la délégation aux droits des femmes du Sénat a présenté son rapport sur « les femmes dans les territoires ruraux ».
Jeudi 14 octobre, la veille de la journée internationale des femmes rurales, la délégation aux droits des femmes du Sénat a présenté son rapport sur « les femmes dans les territoires ruraux ». - © Cabinet de Guylène Pantel

Le rapport, intitulé « Femmes et ruralité, en finir avec les zones blanches de l'égalité », aborde à travers huit thématiques (mobilité, santé, sécurité, agriculture...), les difficultés et obstacles particuliers auxquels font face les femmes des territoires ruraux.
Si la délégation s'est penchée sur les femmes rurales, c'est parce que l'agenda rural présenté par le gouvernement à l'automne 2019 ne traitait pas des problématiques spécifiques aux femmes dans les territoires ruraux. Partie de ce constat, la délégation aux droits des femmes du Sénat a travaillé pendant dix mois, de façon transpartisane, pour dresser un tour d'horizon de la situation des femmes dans les territoires ruraux. Rappelant au passage que « 88 % des communes françaises sont en territoire rural selon la définition de l'Insee, que la ruralité concerne 33 % de la population et 11 millions de femmes ».
Dans le domaine de l'agriculture, les recommandations s'échelonnent d'une « limitation du statut de collaborateur conjoint », ou « réfléchir aux moyens, financiers notamment, de venir en aide aux "nouveaux installés" ne remplissant pas le critère d'âge pour l'obtention de la DJA ». Car les travaux de la délégation ont mis en exergue le fait que « 56 % des femmes s'installent après 40 ans », ce qui les empêche de bénéficier de cette aide à l'installation. « Il faut réfléchir à d'autres moyens, notamment financiers », pour soutenir les nouveaux installés trop âgés pour obtenir la DJA. Autre chiffre relevé par la délégation : 25 % des femmes sont cheffes d'exploitation, un chiffre qui a peu évolué ces 20 dernières années.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.