Le Réveil Lozère 29 janvier 2020 à 16h00 | Par IL

La Stratégie nationale bas carbone épargne le secteur agricole

La Stratégie nationale bas carbone (SNBC) vise à diminuer de 40 % les émissions d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990, en fixant des objectifs sectoriels.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Cyrielle Delisle

Le ministère de la Transition écologique a mis en consultation le 20 janvier son projet de décret concernant la Stratégie nationale bas carbone (SNBC), qui vise à diminuer de 40 % les émissions d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990, en fixant des objectifs sectoriels. Les objectifs fixés au secteur agricole paraissent modérés : il devra diminuer ses émissions de 18 % à l’horizon 2030, soit la moitié de l’effort demandé aux autres secteurs. Le rapport accompagnant le projet de texte précise en effet que la SNBC tient « compte du faible potentiel d’atténuation de certains secteurs, notamment des émissions de méthane entérique naturellement produites par l’élevage des ruminants ».

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1543, du 30 janvier 2020, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui