Le Réveil Lozère 30 juin 2022 a 12h00 | Par Michel Portier

La transmission d'un SSV ne tient qu'à une courroie

La transmission à variateur de la majorité des SSV a gagné en robustesse. Il convient toutefois de respecter certaines bonnes pratiques pour préserver la durée de vie de sa courroie.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La courroie est la pièce maîtresse du variateur, dont la position sur les deux poulies permet de faire varier la vitesse d'avancement.
La courroie est la pièce maîtresse du variateur, dont la position sur les deux poulies permet de faire varier la vitesse d'avancement. - © Polaris

Les SSV sont appréciés pour leur simplicité d'utilisation et leur souplesse de fonctionnement, liées notamment à leur transmission utilisant dans la majorité des cas un variateur. Seul Kubota se démarque en faisant le choix d'une transmission hydrostatique pour ses deux modèles RTV. Mécaniquement, les variateurs des SSV reprennent le principe très simple de ceux qui équipent les quads et autres scooters, avec la combinaison de deux poulies (réceptrice recevant le mouvement du moteur et motrice transférant le mouvement aux roues) reliées par une courroie, la poulie motrice étant associée à un embrayage centrifuge. Le variateur est par ailleurs complété par une boîte de vitesses mécanique proposant deux gammes en marche avant et une arrière. Les pièces du variateur sont dimensionnées en fonction de la puissance, du poids de l'engin et de sa capacité de traction. Pour garantir une plus grande longévité des pièces, de nombreux SSV sont désormais équipés d'un variateur protégé par un carter étanche et ventilé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les attaques ne se calment pas et les gens sont à bout de nerfs

prévient Cécile Giboureau, porte-parole syndicale, soulignant que le troupeau de Guzet s’apprêtait à descendre d’estive.