Le Réveil Lozère 07 mai 2019 a 09h00 | Par Le Réveil Lozère

Lait : la situation cellulaire s’améliore selon les résultats du contrôle laitier 2018

Abonnez-vous Reagir Imprimer

« Fait marquant de l’année : l’amélioration de la situation "cellules" se confirme », annonce l’Institut de l’élevage, dans un communiqué de presse du 26 avril. Les résultats du contrôle laitier 2018, effectué sur quelque 2,4 millions de lactations, confirment la tendance au progrès observé depuis plusieurs années. Il y a de plus en plus de lactations où l’ensemble des contrôles sont inférieurs à 300 000 cellules – indicateur de santé de la mamelle au-dessous duquel l’animal est considéré comme sain. Cette part s’élève à 47,8 % en 2018, une hausse de sept points en dix ans. Parallèlement, la proportion de lactations qui présentent au moins deux contrôles avec une numération cellulaire supérieure à 800 000 cellules – critère où l’on considère l’animal sensiblement affecté – se stabilise à 13,6 %. Un chiffre qui atteignait 17 % dix ans auparavant.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.