Le Réveil Lozère 20 avril 2022 a 10h00 | Par GS

Lancement d’une étude économique en Cévennes

Ce 12 avril, le PETR Sud-Lozère présentait à Sainte-Croix-Vallée-Française les premiers contours d’un projet d’abattoir paysan pour des éleveurs ovins et caprins du département. Un projet pionnier pour lequel une étude économique est lancée jusqu’à cet automne.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Ce 12 avril, le PETR Sud-Lozère présentait à Sainte-Croix-Vallée-Française les premiers contours d’un projet d’abattoir paysan pour des éleveurs ovins et caprins du département. Un projet pionnier pour lequel une étude économique est lancée jusqu’à cet automne.
Ce 12 avril, le PETR Sud-Lozère présentait à Sainte-Croix-Vallée-Française les premiers contours d’un projet d’abattoir paysan pour des éleveurs ovins et caprins du département. Un projet pionnier pour lequel une étude économique est lancée jusqu’à cet automne. - © GS

Jusqu’à une heure et quart de route. Un temps de trajet excessif pour des exploitations cévenoles ovines ou caprines de petites tailles, en vente directe et partageant « une volonté de regagner la maîtrise de toute la chaîne », explique Benjamin Fouilleron. Éleveur ovin à Molezon, il fait partie de la Cuma des Hauts-Gardons qui dispose déjà d’un atelier de transformation de viande. Reste l’abattage, toujours réalisé à Antrenas, Alès ou Le Vigan. Alors depuis quatre ans, il réfléchit avec d’autres éleveurs et le pôle d’équilibre territorial (PETR) Sud-Lozère à une forme alternative d’abattage de proximité. Ce 15 avril, élus et représentants du monde agricole étaient conviés par le pôle d’équilibre territorial Sud-Lozère à Sainte-Croix-Vallée-Française pour le lancement de l’étude technico-économique de faisabilité de cet abattoir mobile.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.