Le Réveil Lozère 30 juin 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Lancement officiel de la Source aux saveurs

Vendredi 25 juin, le magasin de producteurs* du Caldaguès-Aubrac a officiellement ouvert à Chaudes-Aigues.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Vendredi 25 juin, le magasin de producteurs* du Caldaguès-Aubrac a officiellement ouvert à Chaudes-Aigues.
Vendredi 25 juin, le magasin de producteurs* du Caldaguès-Aubrac a officiellement ouvert à Chaudes-Aigues. - © Marion Ghibaudo

Le commerce la Source des saveurs est désormais ouvert au public, installé dans des locaux prêtés par le chef étoilé Serge Vieira. L'association de producteurs, qui s'est constituée à l'hiver 2020 regroupe six producteurs et offre aux consommateurs une cinquantaine de produits locaux. « Pour le moment, décrit le président de l'association Ludovic Chastang, avec les six agriculteurs réunis, les produits que nous souhaitons proposer seront constitués de légumes et fromages, beurre, miel, pâtés, plats préparés, etc. L'idée, c'est vraiment de recréer du lien avec les consommateurs, qu'ils sachent d'où viennent nos produits ».
Imaginé sur le mode de la Grange aux saveurs de Saint-Chély-d'Apcher, les producteurs aubracois se sont réunis pour lancer un magasin de producteurs à Chaudes-Aigues. L'idée avait été lancée par la mairie de Chaudes-Aigues qui souhaitait que les producteurs locaux puissent vendre leurs produits aux nombreux touristes profitant des thermes de la ville - au moins pendant la saison estivale dans un premier temps.
Six producteurs ont donc saisi la balle au bond et se sont investis dans le projet, avec l'idée, pourquoi pas, de rendre ce système pérenne. « Pour l'instant, tempère Ludovic Chastang, nous allons passer l'été et déjà nous former à devenir vendeurs dans la boutique où nous allons tenir chacun des permanences ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.