Le Réveil Lozère 22 mai 2019 a 10h00 | Par Nancy Sagnet

Le Bœuf fermier Aubrac : un état d’esprit

Depuis les débuts de la filière BFA Label rouge, le Gaec Les Quatre vents commercialise une partie de ses bovins viande dans cette filière de qualité.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Yannick et Véronique Boissonnade sont installés sur la commune de Saint-Pierre-de-Nogaret.
Yannick et Véronique Boissonnade sont installés sur la commune de Saint-Pierre-de-Nogaret. - © Nancy Sagnet

Soucieux de produire de la qualité et d’être engagé dans une filière locale, le Gaec Les Quatre vents s’est engagé dans la filière BFA (Bœuf fermier Aubrac) Label rouge depuis 19 ans. Implantés au village du Brouillet, sur la commune de Saint-Pierre-de-Nogaret, les trois associées du Gaec, Yannick Boissonnade, Véronique Boissonnade, son épouse et Monique Boissonnade sa mère, détiennent un troupeau de 150 vaches allaitantes. « Nous possédons un troupeau de 150 mères dont 50 % conduites en race pure Aubrac et 50 % conduite en race Aubrac croisée Charolais », indique Yannick Boissonnade.
Basé sur un système herbagé et transhumant, ce système de conduite extensif entre parfaitement dans le cahier des charges de BFA. « Chaque été les animaux transhument sur une montagne située sur l’Aubrac lozérien et sur une autre montagne dans le Puy-de-Dôme », ajoute Yannick Boissonnade. En période hivernale, le troupeau est alimenté avec des fourrages produits sur place. Seule les céréales ne sont pas produites sur l’exploitation. « Nous nous situons à 1 150 mètres d’altitude, donc notre assolement ne nous permet pas de produire de la céréale. Cependant, le cahier des charges BFA référence des aliments à notre disposition », explique Véronique Boissonnade.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1511, du 23 mai 2019, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.