Le Réveil Lozère 21 octobre 2020 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Le bois local au coeur du mandat de Christian Malavieille

Élu le 23 septembre pour un second mandat de six ans en tant que président de l'association des collectivités forestières de Lozère, Christian Malavieille a déjà une pile de dossiers qui l'attend.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Élu le 23 septembre pour un second mandat de six ans en tant que président de l'association des collectivités forestières de Lozère, Christian Malavieille a déjà une pile de dossiers qui l'attend.
Élu le 23 septembre pour un second mandat de six ans en tant que président de l'association des collectivités forestières de Lozère, Christian Malavieille a déjà une pile de dossiers qui l'attend. - © Marion Ghibaudo

Christian Malavieille a pris son premier mandat en cours de route, en remplacement d'Henri Couderc devenu président du parc national des Cévennes. « Le bilan de mes quatre années à la tête de l'association des collectivités forestières, c'est que nous avons beaucoup travaillé sur le bois local », a décrit Christian Malavieille.
La question de la valorisation des bois locaux, notamment auprès des collectivités locales est un thème dans l'air du temps et sera le point central de ce second mandat. « Nous avons développé une marque collective, Bois des territoires du Massif central, pour positionner les bois locaux sur les marchés d'appels d'offres publics » a détaillé le président.
Une marque regroupant les acteurs de la filière du bois dans le Massif central, et créée il y a trois ans, « pour valoriser et utiliser la ressource forestière de qualité du Massif central, et affirmer la volonté de travail en circuits de proximité pour accroître les retombées économiques locales de l'utilisation du bois », selon la plaquette de présentation.
« Par cette démarche, nous souhaitons favoriser le bois le plus local possible », souligne Christian Malavieille, qui rappelle qu'utiliser « du bois de proximité, c'est 80 % de valeur ajoutée qui revient au territoire, entre l'exploitation, la transformation et les emplois connexes qui se créent ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.